Cliquez ici pour revenir au menu

ZIUA

5000 demande d’adoption internationale

le Comité Roumain pour les Adoptions (CRA) possède actuellement 5000 demandes enregistrées d’adoption internationale dont la résolution dépend toujours de la levée du moratoire institué par les autorités roumaines, voilà environ deux ans, nous informe Mediafax.

La Secrétaire d’Etat Gabriela Coman, présidente du CRA, a déclaré que les autorités roumaines ne peuvent pas refuser les dossiers venant de la part de postulants, même pendant la période suspension des adoptions internationales.

Coman a précisé que, parmi les 4900 demandes connues du CRA, environ 1000 ont été adressées au CRA pour être traitées directement comme des situations exceptionnelles, dans lesquelle, avec l’accord du Gouvernement, on peut déroger aux provisions du moratoire.

Durant ces deux dernières années passées après la mise en place du moratoire, 506 dossiers d’adoptions internationales ont été cependant finalisés, les enfants étant confiés à des familles étrangères de nombreux pays du monde (parmi lesquels la Grèce, l’Italie, l’Espagne, l’Allemagne, les Etats-Unis, la Belgique et la France) ou bien à des citoyens roumains résidant dans ces pays.

« La finalisation des ces dossiers ne représente pas une violation du moratoire », a dit la présidente du CRA. « Ces adoptions internationales ont été approuvées pour des enfants qui approchaient de l’âge de la majorité, qui ont été adoptés par des parents qui avaient déjà adopté leurs frères et sœurs ou pour lesquels le jugement définitif était en cours d’exécution ».

Les adoptions internationales pourraient reprendre d’ici à la fin de l’année, si l’ensemble législatif sur les droits de l’enfant qui inclut également une nouvelle procédure pour les adoptions internationales est approuvé en temps utile par le Parlement.

Cliquez ici pour revenir au menu