Cliquez ici pour revenir au menu

Adevarul - 28/09/02

L'UE veut que la Roumanie prolonge le moratoire sur les adoptions internationales

La Roumanie voudrait prolonger le moratoire sur les adoptions internationales, a déclaré Jonathan Scheele, Chef de la Délégation de la Commission Européenne en Roumanie, dans un entretien téléphonique qu'il a eu depuis Bucarest avec Reuters.

"l'UE, la Commission Européenne ont une position claire qui est que le moratoire doit être gardé jusqu'à ce qu'une nouvelle législation concernant les enfants en institution soit adoptée, ainsi que la capacité administrative adéquate pour l'appliquer.

Il est très clair que ceci n'aura pas lieu avant octobre", a dit Jonathan Scheele.

L'officiel européen a mentionné que le Gouvernement roumain a demandé à la Commission Européenne son opinion sur la mise au point du projet de loi concernant la situation des enfants en institution.

"Nous menons actuellement une analyse exhaustive d'un dossier très complexe... et nous faisons aussi vite que possible", a ajouté Scheele, qui a refusé de faire un commentaire sur la durée d'un possible renouvellement du moratoire.

Cependant, le Chef de la Délégation de la Commission Européenne à Bucarest a dit que l'UE, qui a aidé la Roumanie à fermer 34 des 500 orphelinats d'état and à transférer les enfants dans des centres de placement, continuera d'apporter son support financier.

La Roumanie a annoncé en juin un moratoire sur les adoptions internationales jusqu'en octobre 2002, après que l'Union Européenne a qualifié ces pratiques de "trafic d'enfants" et demandé que les autorités de Bucarest y mettent fin si la Roumanie veut intégrer l'Union Européenne.

Cependant, les familles américaines et occidentales, qui ont déjà choisi leurs enfants dans les orphelinats roumains, ont mis la pression sur l'état roumain pour qu'il lève le moratoire sur les adoptions internationales, en montrant qu'ils étaient tombés amoureux des enfants, qui pourraient avoir une vie meilleure dans un pays riche. Au moment du début du moratoire, environ 3500 familles étrangères avaient déjà commencé une procédure d'adoption, selon Reuters.

(C) Adevarul OnLine

Cliquez ici pour revenir au menu