Cliquez ici pour revenir au menu

Adevàrul N°3686 - 27 Avril 2002

La Baronne Nicholson satisfaite de la réforme des adoptions internationales

La nouvelle législation sera mise en pratique à partir du 1er janvier 2003.

Au Centre de Conférence du Palais Snagov s’est tenue hier une réunion ayant pour thème l’analyse de la réforme dans le domaine de la protection de l’enfance, avec un accent particulier mis sur les adoptions internationales. Avec une invitée de marque : la Baronne Emma Nicholson.

Le but de la réunion, a dit Serban Mihailescu, ministre pour la coordination du Secrétariat Général du Gouvernement, était de présenter aux représentants des administrations centrales et locales ainsi qu’aux directions départementales de protection de l’enfant le contenu du rapport final du Groupe Indépendant d’Analyse du Système des Adoptions internationales (GIASAI) puis également la stratégie de mise en place des mesures proposées dans le rapport.

Cette stratégie doit être approuvée par le Gouvernement le 9 mai.

Le rapport du GIASAI a été la « vedette » des prises de parole [pendant cette réunion]. Le Groupe Indépendant d’Analyse du Système des Adoptions Internationales a été constitué sur décision du Premier Ministre, avec pour but l’analyse du système des adoptions internationales, en lien étroit avec la protection des droits des enfants.

Dans le rapport sont énumérées les points faibles du système de protection et la stratégie pour améliorer ce système : legislation unifiée, par la révision de l’existant et son harmonisation en fonction des dispositions internationales, un système national de préparation des cadres spécialistes du domaine.

Très importante est la création de deux organismes d’état qui fonctionnent complètement séparément. A la place de l’actuelle Autorité Nationales pour la Protection de l’Enfant et l’Adoption (ANPCA), sera créée l’Autorité Nationales pour la Protection des Droits de l’Enfant (ANPDC), subordonnée au gouvernement, et l’Office Roumain pour les Adoption (ORA), subordonné au Parlement.

L’ANPCD a le rôle d’élaborer les standards de qualité pour les services de protection de l’enfant et le cadre pour la coopération par des programmes internationaux, tandis que l’ORA a le rôle d’analyser et de transmettre les dossiers d’adoption aux instances concernées ainsi que d’effectuer un contrôle rigoureux en postadoption.

La transposition en pratique des objectifs énumérés ci-dessus sera réalisée par la formation de groupes de travail qui assureront la constitution d’une base documentaire pour l’ensemble législatif à produire qui sera ensuite approuvé par le gouvernement. Le début des activités des nouvelles structures, créées sur la base des nouvelles lois est prévu pour le 1er janvier 2003.

"Ce rapport est unique, c’est une pierre angulaire et elle reflète les progrès faits par le Gouvernement de la Roumanie", a dit la Baronne Nicholson, enthousiaste, promettant sa recommandation au Parlement Européen.

"Il dépend de vous seulement que ce rapport soit efficace", a-t-elle ajouté à l’adresse de ceux présent dans la pièce. S’il y avait eu du personnel pour la traduction simultanée, les participants auraient sans doute été flattés.

Loreta BUDIN

Cliquez ici pour revenir au menu