Cliquez ici pour revenir au menu

"La Roumanie au Quotidien" (n° 77 - www.roumanie-quotidien.org)

La chaîne "Antena 1" de la télévision roumaine a fait ses adieux à l'année 2001 d'une façon originale : l'émission "L'Équipe Fantastique" créée par son directeur artistique, Titus Munteanu, a enchanté le public :

il ne s'agissait pas d'un simple spectacle de variétés, mais d'un merveilleux geste de générosité, une leçon d'art mais aussi une leçon de morale.

"J'ai eu l'idée de cette émission, dit Titus Munteanu, en voyant des enfants d'âges différents, chanter et danser dans la rue pour gagner leur vie. Il ne s'agissait pas que d'enfants misérables, certains étaient propres et bien élevés.

J'ai décidé de créer un spectacle dont ils seraient les vedettes. J'ai du pour cela visiter beaucoup de "maisons d'enfants" parcourant Bucarest. Nombreux étaient les enfants que l'idée n'intéressait pas.

Ils auraient préféré que je leur propose de faire partie d'une équipe de football.

Finalement j'ai réuni un groupe de 31 personnes – dont un garçon de Baia Mare et un groupe de jeunes de Constanta. Ils avaient entre 12 et 20 ans. Pendant six mois ils ont suivi des cours de chant et de danse, en répétant tous les jours de la semaine.

Ils étaient malléables et enthousiastes, même si au début ils ne croyaient pas trop à la réussite de mon projet".

Un ami de Titus Munteanu a financé les cours de chant et de chorégraphie. Après les premières répétitions, quelques sponsors se sont fait connaître, mais assez timidement.

Le spectacle a été un grand succès.

Par la suite les enfants étaient heureux d'être reconnus dans la rue.

Que sont devenus ces enfants ? demande le journaliste.

"Ils pourront rester dans les "orphelinats " tant qu'ils seront scolarisés, c'est la condition. Nous essayons de les aider, dans la mesure du possible.

Certaines entreprises, suite à des annonces publiées par nous, ont donné des vêtements, des radios et des magnétophones.

Mais personne ne s'est proposé d'en adopter un seul.

Moi j'ai pleinement confiance dans ces jeunes gens et je souhaite qu'ils puissent faire une carrière artistique pour devenir indépendants et s'en sortir". (d'après "Formula A.S.)

Cliquez ici pour revenir au menu