Cliquez ici pour revenir au menu

Des orphelins adoptés en Roumanie emmènent avec eux des maladies depuis longtemps disparues au USA

Livia Cimpoeru

Jeudi 24 janvier 2002

Pour les traiter, sont apparus des spécialistes de la "médecine des adoptions".

Les graves problèmes de santé et d'adaptation des enfants d'Europe de l'Est adoptés par des couples américains ont retenu l'attention des autorités médicales et de la presse aux Etats-Unis, après qu'une étude a montré que, dans 50% des cas, les orphelins souffrent de maladies chroniques, dont certaines ont déjà disparu de la pratique médicale courante, comme le montre une grande enquête du New-York Times.

Ann et Stanley reese, un couple de New-York, ont eu beaucoup de bonheur quand ils ont adopté les petits orphelins Ileana et Traian en Roumanie. Mais deux jours seulement après leur arrivée à la maison, Ann Reese a remarqué qu'Ileana se déplaçait avec beaucoup de difficultés et l'a donc conduit chez le médecin.

Le docteur a établi que la petite s'était cassée la cheville à deux endroits et a annoncé à sa mère une nouvelle encore pire :

Ileana souffre d'un état avancé d'osteoporose, une maladie caractéristique des personnes agées. Désespérée, Ann a consulté un pédiatre, spécialiste des problèmes de santé des enfants adoptés à l'étranger.

Après avoir fait faire des examens à la petite, Dr. Jana Aronson a expliqué à sa mère qu'il ne s'agissait pas d'osteoporose mais de rachitisme, une maladie qu'on ne trouve plus du tout à New York. Le rachitisme est une maladie qu'on peut traiter, et causée par la malnutrition et le manque de vitamine D, très fréquente dans les pays du tiers monde.

Les médecins sont confrontés avec des maladies dont ils ne savent presque rien

Si, il y a 10 ans, il y avait seulement 3 médecins américains spécialistes des problèmes de santé des enfants adoptés à l'étranger, il y en a maintenant des dizaines qui se donnent le titre de "médecin des adoptions". Ils offrent aux parents des conseils et des évaluations des enfants, basées sur leurs dossiers médicaux, mais aussi des consultations post-adoption.

Souvent, les médecins sont obligés de prodiguer des soins immédiats. La situation a attiré l'attention de l'opinion publique l'année passée après que la revue de prestige "Les Annales Pédiatriques" a consacré une édition complète à la médecine des adoptions, rappelant que les bébés adoptés ont des parasites ou souffrent de tuberculose, des problèmes avec lesquels leurs médecins de famille ne sont plus confrontés ou qu'ils ne savent pas traiter.

Des dossiers médicaux constitués de mensonges

La pédiatre Laurie Miller, de Boston, dit qu'un nombre surprenant d'enfants adoptés à l'étranger ne sont pas diagnostiqués correctement et ne reçoivent pas de traitement approprié.

Selon l'étude publiée par "Les Annales Pédiatriques", 35% de ces enfants souffrent d'anémie, 9% de parasites intestinaux, 10% d'affections de la thyroïde. La majorité des dossiers médicaux envoyés par les orphelinats sont faits de mensonges, et les enfants sont présentés comme étant en très bonne santé. En plus des problèmes physiques, beaucoup de ces petits arrivés aux Etats-Unis, en particulier ceux adoptés en Russie et en Roumanie au début des années 1990, ont de gros problèmes psychiques, obligeant les parents à faire appel au médecin pour les troubles médicaux ou les retards de développement des enfants.

Cliquez ici pour revenir au menu