Cliquez ici pour revenir au menu

Bucarest Matin N° 1341 - 10 decembre 2001

ADOPTIONS - L'Exécutif répare ses erreurs

Les États-Unis et la France saluent la décision de Bucarest sur les adoptions internationales L'Ambassade des États-Unis à Bucarest apprécie les récentes décisions gouvernementales sur les adoptions internationales et s'attend à ce que tous les cas d'adoption en attente soient réglés le plus vite possible, d'une manière objective et impartiale. Cette opinion est partagée par le Président de l'Assemblée Nationale de France, Raymond Forni.

Rodica DUMITRESCU
Bucarest Matin

"Les États-Unis félicitent le Gouvernement de la Roumanie pour le pas qu'il a fait, sortant ainsi de l'impasse où se trouvaient les dossiers d'adoption en attente", précise un communiqué de l'ambassade américaine. Le document rappelle que l'ambassade a offert à la Roumanie son assistance dans le processus de réforme de la législation et des procédures d'adoption. Les diplomates américains expriment l'espoir que le nouveau projet de loi sur les adoptions internationales sera transmis, le plus tôt possible, au Parlement.

Le président de l'Assemblée Nationale de France a déclaré dans un entretien accordé au poste de radio Delta RFI, qu'il préférait que les Français n'aient pas à se demander si l'adoption d'enfants roumains par des familles de l'étranger est toujours possible. Raymond Forni a soutenu que, dans cette situation sensible, il faudrait trouver des solutions humainement acceptables.

Le gouvernement a trouvé, jeudi, une solution pour le déblocage de certains dossiers d'adoption internationale, en clarifiant les dispositions de l'ordonnance qui avait introduit le moratoire d'une année sur l'adoption, à l'étranger, d'enfants de Roumanie. Les règles approuvées jeudi permettraient le règlement des presque 50 dossiers d'adoption dont le déblocage a été décidé ces jours-ci.

La clarification de la législation sur la suspension des adoptions internationales et le déblocage de dossiers pratiquement finalisés devrait être un pas en avant - mais pas le seul - vers la clarification des cas en déroulement - ont déclaré, pour la Médiafax, les représentants de plusieurs fondations pour la protection des droits de l'enfant, accréditées pour arranger des adoptions à l'étranger.

Les dernières décisions gouvernementales sur les adoptions internationales représentent "un petit pas dans la bonne direction", a affirmé David Livianu, directeur exécutif d'American Assistance for Romania et représentant de nombreuses familles américaines dont les dossiers ont été bloqués. American Assistance for Romania a fait, ces derniers temps, des démarches répétées auprès des autorités roumaines pour le déblocage des dossiers mentionnés, relevant que près de 5000 enfants roumains pourraient ainsi trouver des familles à l'étranger.

Cliquez ici pour revenir au menu