Cliquez ici pour revenir au menu

Bucarest Matin N° 1340 - 07 decembre 2001

Decision - Le gouvernement a débloqué les procédures d’adoption internationale.

49 enfants roumains maintenant plus proche de leurs parents adoptifsLes dossiers d’adoption internationale de 49 enfants de Roumanie seront débloqués afin que ces derniers puissent rejoindre bientôt les familles d’adoption de l’étranger, selon des sources gouvernementales.

MediafaxCes sources ont précisé que pour les 49 cas des sentences judiciaires définitives sur l’adoption ont été prononcées et qu’il ne reste plus que les avis du Comité roumain pour les adoptions et des documents de voyages émis aux nouveaux noms des enfants.

Pour respecter la confidentialité des informations, les détails sur ces dossiers ne seront communiqués qu’à ceux impliqués dans leur déroulement, soit les agences et les fondations qui ont négocié les adoptions et les ambassades ou les consulats des Etats où devront se rendre les enfants.

"Pour l’instant, il s’agit d’une liste d’adoptions qui ont été déjà approuvées par les tribunaux", a déclaré mercredi le Premier ministre Adrian Nastase.

Selon ce dernier, aux termes de la Convention de la Haye pour les droits de l’enfant, ces types d’adoptions - qui ont parcouru toutes les procédures - sont considérées comme irréversibles et irrévocables. "De ce point de vue, aux termes des lois roumaines, ces adoptions devraient pratiquement être validées", a-t-il ajouté.

La décision sur le déblocage de ces cas est basée sur les recommandations faites par le groupe de travail créé à l’initiative du Premier ministre pour étudier la situation des dossiers d’adoption internationale qui sont en cours.

Selon ces mêmes sources, les trois membres du groupe ont rédigé un rapport sur certains dossiers d’adoptions internationales qu’ils ont remis récemment au Premier ministre.Les autorités roumaines ont décidé de suspendre les adoptions internationales pendant une année à la suite des critiques internes et internationales contre leur mode de déroulement.

L’ordonnance sur la suspension de toutes les procédures d’adoption à l’étranger des enfants roumains est entrée en vigueur le 8 octobre dernier.Le problème des adoptions internationales a été souvent évoqué dernièrement lors des discussion entre les officiels roumains et les représentants d’autres Etats (USA, France, Espagne, Israël), qui ont demandé la fin de la mesure de suspension.Ces derniers jours, le Premier ministre Adrian Nastase a reçu des demandes sur le déblocage, entre autres, de 14 dossiers d’adoption en Israël, 22 en Espagne, ainsi que d’autres dossiers en France.

En réplique, les autorités roumaines ont dit qu’elles chercheront à trouver des solutions de manière à ce que les enfants puissent rejoindre les familles d’adoption avant Noël.

Cliquez ici pour revenir au menu