Cliquez ici pour revenir au menu

Bucarest Matin N° 1312 - 30 octobre 2001

JUSTICE

L'ancien directeur aux adoptions internationales d'une agence des USA, spécialisée sur la Roumanie et la Russie, a été traduit en justice pour de nombreuses irrégularités d'une valeur de 300 000 USD, selon la publication américaine "San Antonio Expresse-News".

En mars dernier, l'agence à but non lucratif a accusé l'ancien directeur aux adoptions internationales, Orson Mozes, de n'avoir pas informé les couples adoptifs des problèmes de santé des enfants, d'avoir menacé les divers candidats, d'avoir séparé les enfants de la même famille sans en informer les parents adoptifs et d'avoir causé un préjudice de 300 000 USD à l'agence.

Cette agence affirme que Mozes a reçu 7000 USD pour chaque adoption et n'a pas justifié ces sommes.

Cliquez ici pour revenir au menu