Cliquez ici pour revenir au menu

Bucarest Matin N° 1306 - 22 octobre 2001

Les Etats-Unis soutiennent la protection de l'enfance en Roumanie

Adrian Graur
Bucarest Matin

La Roumanie bénéficiera, les cinq prochaines années, d'un crédit non remboursable de 15 millions de dollars de la part des Etats-Unis pour le soutien de la réforme du système de protection de l'enfance.

L'argent sera accordé aux termes d'un Mémorandum d'accord signé vendredi dernier à Bucarest, entre les gouvernements de Roumanie et des Etats-Unis.

Les signataires du document sont le ministre pour la coordination du Secrétariat général du gouvernement, Serban Mihailescu, et l'ambassadeur des USA à Bucarest, Michael Guest.

Présent à cet événement, le Premier ministre Adrian Nastase estimait que "les 15 millions de dollars viendront s'ajouter au financement de projets importants pour les enfants de la Roumanie" et témoigneront du fait que la Roumanie collaborait très bien non seulement avec les gouvernements européens, mais aussi avec le gouvernement des Etats-Unis.

Le prêt non remboursable accordé par les Etats-Unis a pour but principal de prévenir l'abandon familial et identifier des modalités de protection des enfants en famille.

Le projet envisage de réduire de 50 % le nombre des enfants des institutions spécialisées et de 30% celui des institutions d'accueil.

Il envisage également d'implanter le programme dans 20 départements par le biais d'un partenariat entre le service public et les ONG locales.

Adrian Nastase a souligné la nécessité d'une réglementation correcte des adoptions internationales, qui empêche la corruption dans un domaine tellement sensible.

"Dès que nous aurons de meilleures réglementations, cette mesure sera supprimée", a précisé Nastase.

Le chef du cabinet a également parlé des stéréotypes existants dans la presse internationale quant à l'image de la situation de l'enfant de Roumanie.

"Il est important de lutter ensemble pour mettre à jour les images existantes dans les banques de données des principales télévisions et journaux de l'étranger", a déclaré Adrian Nastase, qui estime qu'on présente des images vieilles de 5 à 10 ans, les unes "probablement dans le cadre de campagnes intéressées".

"Nous avons montré, au cours des 10 mois de gouvernement, que nous pouvions réaliser un partenariat très efficace dans ce domaine délicat et la collaboration avec l'UE, avec différentes organisations internationales et la coopération excellente avec les Etats-Unis relèvent que nous sommes dans la bonne voie", a précisé le Premier ministre.

L'ambassadeur des Etats-Unis à Bucarest, Michael Guest, a pour sa part indiqué que l'ambassade américaine de Roumanie collaborait avec l'exécutif roumain pour la rédaction d'une nouvelle loi des adoptions, faisant état à la fois de la disponibilité de la partie américaine de soutenir l'implantation de cet acte législatif.

Guest a évoqué les relations que les Etats-Unis avaient développées avec la Roumanie dans le domaine de la protection de l'enfance et a mentionné que, dès 1990, son pays avait alloué à ce secteur plus de 50 millions de dollars, "les investissements privés étant bien supérieurs à cette somme".

Cliquez ici pour revenir au menu