Cliquez ici pour revenir au menu

Suite des échanges entre la Famille Tieman (Amérique) et Mme Nicholson

(Toujours à prendre avec précautions, puisque nous ne pouvons vérifier ce type d'information)

Remerciements à Sylvie Gillet pour la traduction.

Cher Monsieur T,

Merci pour votre dernier message. Je suis d'accord avec vous sur beaucoup des points que vous y défendez.

Je suis aussi particulièrement ravie d'être informée des progrès de l'étudiant boursier de Fulbright.

En ce qui concerne la Convention des Nations Unies sur les Droits de l'Enfant et le fait que les USA aient négligé de la ratifier, je regrette profondément, comme beaucoup d'autres personnes, cette omission.

Elle a des conséquences pratiques négatives pour les enfants.

Par exemple, nous avons supprimé la peine capitale au sein de l'Union Européenne. Vous l'avez maintenue. La Convention des NU l'interdit en ce qui concerne les enfants; sans cette convention, des mineurs sont condamnés à la peine de mort aux USA, restent en prison jusqu'à leur 18ème anniversaire, puis sont alors executés.

De la même manière, les peines non compressibles d'emprisonnement à vie pour les mineurs sont supprimées par la Convention, mais autorisées et prononcées aux USA Ce ne sont que deux des nombreuses raisons pour lesquelles il est si regrettable que les USA aient omis de ratifier cette Convention.

Si vous et vos amis vous pensez capables de faire avancer les choses dans ce domaine, il est clair que la pression de citoyens américains est un élément crucial.

Vous soulevez un point concernant l'Union Européenne, en affirmant que le but de l'UE est de réunir nos états membres en un seul et de ne plus considérer chacun comme un pays.

Ce n'est pas vrai. L'UE est fondée sur le Traité de Rome qui fait de nous une Union chaque jour renforcée mais toujours dans le cadre des états nations et de leurs régions. L'Article premier du Traité dit : "La tâche [de l'UE] est d'organiser, d'une façon cohérente et solidaire, les relations entre les états membres et leurs peuples".

Bien que nos démocraties jumelles soient très proches, en particulier pendant cette période qui fait suite au traumatisme du 11 Septembre, et même après, il ne fait aucun doute que notre modus operandi est assez différent.

La Convention des NU sur les Droits de l'Enfant en est un bon exemple; nous l'avons mis en application au travers de la loi communautaire alors que les USA ne l'ont pas ratifiée.

Merci de l'occasion que vous me donnez d'apporter mes commentaires sur vos réflexions.

Salutations distinguées.

Baronne Nicholson de Winterbourne, membre du Parlement Européen.


Baronne Nicholson,

D'abord, je voudrais que vous sachiez que ma femme et moi sommes complètement contre l'execution d'enfants. Je n'ai jamais entendu parler d'executions d'enfants dans ce pays, et je ne peux pas croire que des gens soient d'accord avec cela. Nous prendrons contact avec notre sénateur à ce propos.

Cependant, même si je vivais en Angleterre, je ne pourrais pas adopter un enfant roumain puisque vous vous êtes arrangée pour que personne ne le puisse.

Je ne sais pas exactement pourquoi vous dirigez votre hargne contre les USA. On dirait que vous avez quelque chose contre nous en particulier.

Je vous jure que les gens ici ont les mêmes sentiments envers les enfants que tout le monde.

Vos opinions semblent plus être en accord avec l'idée d'une certaine pureté ethnique. Vous ne voulez pas que quiconque adopte en dehors de son pays.

Cette façon de penser est totalement étrangère aux USA où les gens de toutes nationalités vivent, aiment et travaillent ensemble.

Nous ne demandons jamais à quelqu'un s'il est d'origine allemande, italienne, britannique ou roumaine, sauf pour simple information. Tous se marient les uns avec les autres, vivent les uns à côté des autres, et sont amis.

C'était ce à quoi je faisais allusion quand j'ai dit que l'Union Européenne avait été créée afin d'y rendre cette situation possible. Je ne voulais pas dire que tous les pays allaient constituer une seule nation mais plutôt qu'ils allaient constituer un seul peuple de manière à ce que leurs relations soient faites de compréhension et de respect.

Je suppose que c'est là notre désaccord principal.

Pour moi, Dieu a fait tous les hommes égaux et ne voulait aucune division entre eux basée sur la race, la nationalité ou la couleur de peau.

Beaucoup de gens ici ont adopté des enfants roms qui n'auraient pas été adoptés par la majorité des roumains. Pour nous, Dieu ne distingue pas la couleur de peau de ces enfants qui sont tous précieux à Ses yeux.

J'aimerais que vous alliez en Roumanie, dans un de ces orphelinats, sans être annoncée ni accompagnée d'officiels. Que vous y passiez une semaine comme nous l'avons fait et que vous la consacriez uniquement à bercer des bébés qui se balancaient d'eux-mêmes suite à un manque de stimulation.

Que vous preniez dans vos bras ces enfants qui sont affamés d'attention et que vous les aimiez. Je peux vous assurer qu'il y en aurait 50 qui essaieraient de grimper sur vos genoux.

Que vous essuyiez leurs nez qui coulent et que vous les écoutiez vous appeler Maman ou Papa comme ils l'ont fait pour nous.

Si vous ne tombez pas amoureuse d'eux et si vous ne voulez pas faire tout ce qui est en votre pouvoir pour leur donner une mère et un père, alors ce n'est plus la peine que nous discutions.

Vous seriez différente de tous ceux que je connais et je serais en train de perdre mon temps.

Je laisserai les enfants parler à ma place. La pureté ethnique ne sera plus votre soucis et vous voudrez peut-être même ramener un enfant à la maison avec vous.

Chacune de nos connaissances qui l'ont fait dit la même chose. Cela a complètement changé leur vie.

Nous avons entendu dans les bulletins d'informations roumains que les adoptions avaient été arrêtées à nouveau pour une année supplémentaire, à cause de critiques de votre part.

S'il vous plait, arrêtez, et pensez à ce que vous êtes en train de faire à ces enfants.

Nous avons perdu beaucoup d'espoirs en ce qui concerne Helga, la petite fille que nous essayons d'adopter. Elle aura 8 ans en mai. Elle aura beaucoup grandi avant même que les politiciens décident quoi faire.

Une fois qu'elle aura 18 ans, le droit de venir ici et de nous avoir pour famille lui sera-t-il refusé ? Pourquoi lui refusez-vous ce droit maintenant ?

Si ce projet échoue et si nous ne sommes pas autorisés à l'adopter, nous serons anéantis. Je regarde nos deux enfants adoptés en Roumanie et je me demande où ils en seraient maintenant si vous étiez apparue il y a quelques années.

Vous êtes probablement la femme la plus détestée en Amérique par les gens qui ont adopté des enfants et qui veulent en adopter en Roumanie.

Personne ne comprend pourquoi vous infligez cela aux enfants. Vos arguments n'ont été que politiques jusqu'à présent. Si vous voulez me répondre, s'il vous plait, discutez avec moi de l'intérêt des enfants.

J'ai l'impression que vous n'êtes pas le monstre haïssable que les gens ici pensent que vous êtes mais, pour l'amour du ciel, pensez aux enfants comme étant les vôtres.

Si vous mourriez and laissiez derrière vous un enfant tout seul, votre souhait principal serait que cet enfant soit aimé. Donnez aux enfants roumains une chance d'être aimés.

Marv Tieman